Devenez membre de ce Blog

Commenter les articles et si vous voulez recevoir les nouveaux articles devenez membre de ce Blog

jeudi 22 décembre 2016

Pourquoi est-il nécéssaire de diminuer de 500 000 les effectifs de fonctionnaires .


A en croire certains, une diminution des effectifs de la fonction publique conduirait à détruire… 
A détruire quoi au fait ?

Il y a vingt ans nous étions en 1996
Les services publics marchaient-ils moins bien alors, après 14 années de présidence de François Mitterrand et au début du premier mandat de Jacques Chirac qui avait Alain Juppé comme premier ministre ?
L'hôpital étaient-ils en crise en1996?
Parlait-on de problème des hôpitaux ?
L’éducation nationale était-elle en inefficiente en 1996 ?

Et pourtant, en trois chiffres....
Le nombre de fonctionnaires était de 4 489 862 en 1996 il y a 20ans
Le nombre de fonctionnaires est de  5 600 000 aujourd’hui en 2016    
Le nombre de fonctionnaires serait de  5 100 000 =  5 600 000 – 500 000 selon le projet de François Fillon à la fin de son quinquennat en 2022

Avant de se lancer dans toutes sortes de diatribes, l’intérêt du pays et son avenir exige que l’on s’interroge à la vue de ces 3 chiffres. Et cette discussion n'est bien entendu ni une discussion pour ou contre les fonctionnaires ni pour ou contre la fonction publique.

Et deux questions reviennent:
1 - La France était-elle sous-administrée en 1996 ?
2 - Toute augmentation d’effectif de fonctionnaires est-elle synonyme de progrès ?    …et son corollaire…
     Toute diminution d’effectif des fonctionnaires est-elle nécessairement synonyme de recul social ?

De 1996 à 2016, 1 100 000 fonctionnaires supplémentaires ont été recrutés. Les services publics se sont-ils améliorés sur cette période? 
Durant ces vingt années, de bonnes choses ont été réalisées qui vont dans ce sens-là:
   - La sécurité sociale introduisant la carte vitale, permit la suppression du traitement manuel de centaines de  
     milliers de feuilles de soins, et diminua la charge de travail tout en améliorant le service rendu.
   - Les services fiscaux informatisant les feuilles d’impôts permirent un progrès similaire.

Et puis le pouvoir politique, démocratiquement élu, a la responsabilité de définir quelles sont les missions de la fonction publique et quelles ne sont pas les siennes. Le pouvoir politique assume ensuite la responsabilité de ses choix devant les électeurs qui jugeront de leurs pertinences.

Nombre de fonctionnaires pour mille habitants dans les pays de l'union européenne en 2011.
(‰ = pour mille)


En 2016, la France emploie 84 fonctionnaires pour 1000 habitants (84‰)  (‰ = pour mille)

Avec 500 000 fonctionnaires de moins, ce chiffre passerait à 76,5‰. Cela ne nous ferait quasiment pas bouger dans ce classement où nous nous retrouverions ex-æquo avec la Slovénie, mais toujours très au-dessus de la moyenne européenne qui est à 61‰. 

Où est alors le scandale???
Des pays voisins et de tailles comparables à la France, comme l'Italie, l'Espagne et même l'Allemagne sont autour de 56 à 60 ‰. Après application du plan Fillon, nous aurions encore, proportionnellement à la population, 1 100 000 fonctionnaires de plus que chacun de ces 3 pays (Italie, Espagne, Allemagne) qui  ont curieusement un nombre de fonctionnaires qui les place dans un peloton très groupé.

Mais aujourd'hui, la France compte 1 600 000 fonctionnaires de plus que ces 3 pays.

Il n'y a donc rien de choquant dans la proposition contenue dans le projet de François Fillon. Les effectifs de la fonction publique en 1996 où personne ne disait que la France était sous-administrée et l'exemple de nos voisins proches qui ne sont pas plus mal administrés que nous, nous montrent que cette mesure est pertinente à l'heure des choix. L'heure des choix difficiles de ce que nous pouvons continuer à assumer et de ce que nous souhaitons modifier pour préserver l'essentiel.

Et l'Homme d’État choisira la voie qui permettra de garantir l'avenir de son pays à l'opposé des bonimenteurs qui essaient de nous faire croire que la méthode "on fait comme on a toujours fait" est encore possible. Ils oublient de nous indiquer que la suite de la phrase est «advienne que pourra» conduisant au chômage impossible à maitriser et à l’aggravation de la dette abyssale de la France.
Emmanuelle Macron fait partie de cette 2ème catégorie de politiciens. Son programme économique consiste
  • à supprimer les cotisations sociales salariales en finançant la protection sociale par un relèvement du taux de la CSG …combien cela crée-t-il d’emplois ?
  • à pérenniser les mesures du CICE mises en place par Hollande sur sa proposition et qui sont très insuffisantes pour inverser la fameuse courbe du chômage...
C'est un peu court !?!?

Alors que l’action de réduction des effectifs de fonctionnaires de François Fillon s’inscrit dans un grand projet d’ensemble, dont la finalité est de retrouver une situation de plein emploi. 

Il est grand temps de considérer objectivement et sérieusement ce sujet. Les français le méritent. 



(*)Vous relirez aussi avec intérêt un rapport de la cour des comptes du 9 décembre 2009,  présidée alors par Philippe Séguin, dont vous trouverez le lien dans la liste des sources qui ont servi de référence  (le premier lien de la liste) à la fin de cet article

Sources:

http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/094000601.pdf 

http://www.europe1.fr/economie/fonctionnaires-les-objectifs-de-reduction-de-fillon-et-juppe-sont-ils-realistes-2909357

http://www.challenges.fr/election-presidentielle-2017/fonctionnaires-cinq-raisons-de-dedramatiser-les-coupes-voulues-par-fillon_441235

https://www.insee.fr/fr/statistiques/1908147














ANNEXES :

Pour répondre aux objections qui consistent à dire qu’en 1996, les français étaient moins nombreux. Voici un tableau qui ajuste le nombre de fonctionnaire de 1980 et de 1996 proportionnellement à la population de 2016 (dernière colonne).

https://4.bp.blogspot.com/-V9jttmHUKHE/WEWbeuhl5ZI/AAAAAAAAASA/IU0zZvD6SEIBLMO_M8Iyn72wuW_-NiJsQCEw/s640/1996.jpg

Voilà les chiffres proposés dans le projet de François Fillon par rapport aux effectifs de fonctionnaires de 1980 et 1996. La dernière colonne permet d’apprécier des chiffre calculés pour une population de référence 2016



Comme l'indique le tableau ci-dessus, le plan Fillon propose 156 000  fonctionnaires de plus qu'en 1996 (dernière colonne du tableau) si l’on considère que le nombre de fonctionnaires doit être proportionnel à la population.
C'est bien la preuve que cette mesure est réaliste, à condition de réorganiser et de gouverner le pays. 


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire